Prochaines Dates

Prochainement : Déjeuner chez Wittgenstein 2è et 3è représentations

Déjeuner chez Wittgenstein 2è et 3è représentations

Photo de news

Déjeuner chez Wittgenstein 2è et 3è représentations
Le 14/04/2017
Théâtre

Création - Image©Plonk & Replonk

 

Vendredi 14 avril, 2 représentations : 19h et 21h

Texte : Thomas Bernhard

Traduction : Michel Nebenzahl

Conception et jeu : Nathanaël Maïni, Marie-Pierre Nouveau, Aurélie Pitrat

Administration / production : Frédérique Jay

Production : Animal 2nd

Editeur et agent théâtral : L'Arche www.arche-editeur.com

 

Deux sœurs préparent le retour d'un frère. Elles sont comédiennes, il est  philosophe. Elles sont enfermées dans l'histoire familiale, lui dans un asile psychiatrique. La pièce se construit sur trois temps forts du repas familial : la préparation entre sœurs, l'arrivée du frère et le repas à trois, puis la digestion. Le titre original de cette pièce, Ritter, Dene, Vos, reprend le nom de trois acteurs allemands fidèles à Thomas Bernhard.

Grand écrivain et dramaturge autrichien, il use ici d'une langue mordante, violente et drôle. Il construit son récit comme une invitation à jouer. La famille, ou plutôt la haine de la famille est l'un des thèmes de  prédilection de Thomas Bernhard. Micro-société où nous sommes très peu  "masqués", la famille nous connaît "comme si elle nous avait faits".

L'écriture de Thomas Bernhard est en ce sens troublante : les personnages se parlent à demi-mots, ne complètent pas forcément leurs phrases, passent du coq à l'âne, comme il n'est possible de le faire qu'entre personnes très proches. Que les protagonistes soient une fratrie pose un rythme très enlevé.

Ce projet naît de l'envie d'Aurélie Pitrat et de Nathanaël Maïni de jouer ensemble une forme légère et ludique où l'actorat et le rapport public seraient centraux.  La pièce de Thomas Bernhard s'est imposée : la langue et la structure de la pièce sont solides et exigeants.

"JOUER : Jouer au même endroit qu'un enfant joue. Ne pas avoir peur des accidents et empoigner le ridicule. Ce qui compte, c'est le rythme, l'énergie et ce qui se balance. La psychologie n'a pas sa place. L'humour est nécessaire. Le texte est notre Luna Park. Pour l'intelligence et la structure du spectacle, nous nous laissons porter par  Thomas Bernhard." Aurélie PITRAT

Site web : http://

Toutes les dates

C.T.C Pass Cultura Ville d'Ajaccio CNV ONDA SACEM RCFM Air Corsica CORSE Billet Yotof Photographies